Miel en rayon avec un pot de miel surfiltré...

Lorsque la prochaine fois que vous vous aurez faire face a un choix de types de miel au supermarché et que vous hésiterez entre un miel d'origine et de qualité artisanale et un miel issus de synthèse dans un emballage en plastique aux formes diverses et a priori moins cher, vous penserez peut être davantage aux qualités réel du miel qui est proposé…

En effet, une enquête de Food Safety News sur le miel proposé dans les grandes surfaces révèle que 76 % du miel vendu dans les magasins ont subi un traitement "d'ultra-raffinerie" qui retire non seulement les impuretés telles que la cire, mais également toute trace de pollen. Et parmi les diverses marques vendues dans les supermarchés, la plupart sont très probablement ultra-filtrées.

Cet excès de filtration pose des problèmes. Nombre de personnes pensent que le pollen et toutes les autres soi-disant « impuretés » sont en réalité d'un apport bénéfique pour notre santé, et font du miel un aliment bien meilleur que ses rivaux classiques, tel que le sucre. C’est pourquoi le retrait de ces « impuretés » ne semble pas avoir le moindre apport bénéfique : le produit final devient cher sans que sa durée de préservation n’augmente pour autant, comme le soutiennent certains producteurs, tout en étant appauvrit.

Mais selon FSN, la raison primordiale pour laquelle il convient d’éviter le miel ultra-raffiné est que le pollen permet de garantir et de connaître l'origine géographique du miel. Un élément qui a son importance, étant donné que le filtrage à outrance est souvent utilisé afin de dissimuler l'origine douteuse de certains miels, comme le miel chinois, qui est fréquemment assujetti à des taxes lourds sur l’importation du fait de sa contenance en métaux lourds et autres antibiotiques illégaux. Les fabricants de miel de chine filtrent énormément leur miel et l’exporte via les chemins de  traverse, avant que ce dernier ne rejoigne frauduleusement les étagères de la grande distribution sans avoir à subir les taxes douanières.

(Cette tendance du sur-filtrage est également pratiquée en France pour de simple raison de productivité dans le traitement de la chaine de conditionnement. Il suffit simplement de consulter les offres des fournisseurs Français en matériel apicole pour en être convaincu. ndlr)

Food Safety News a donc envoyé des échantillons à Vaughn Bryant, professeur à l’Université Texas A&M et éminent mélissopalynologue. Les résultats montrent qu’environ trois-quarts des produits ne contiennent pas de pollen, ce qui les rend non identifiables et donc potentiellement dangereux.

Voici le résultat de ses analyses :

  • 100 % du miel Winnie the Pooh vendu chez Walmart ne contiennent absolument pas de pollen
  • 100 % du miel de chez KFC et MacDonald’s ne contiennent absolument pas de pollen
  • 77 % du miel provenant de grossistes tels que Costco, Sam’s Club et Target ne contiennent pas de pollen
  • 100 % du miel vendu dans les pharmacies Walgreen et CVS Pharmacy ne contiennent pas de pollen

Par ailleurs, le miel acheté par des coopératives, des fermes et des épiciers tels que Trader Joes ne contient pas non plus toute la quantité de pollen qu’il est censé contenir. En effet certaines pratiques consistent à incorporer du pollen d'origine fiable à des produit qui ne le sont pas. Ceci afin de brouiller les pistes.

vrai ou faux miel : apprenez à les reconnaître

Une forte proportion de personnes ont contacté la FDA [Food and Drug Administration, l’équivalent outre-Atlantique de l’Agence pour la Sécurité Alimentaire] afin qu’elle redouble de vigilance afin d'empêcher que du miel de contrebande ou du miel contaminé ne parviennent sur les étalages des supermarchés, mais sans suite.

La Communauté Européenne, quant à elle, s’est contentée du stricte minimum en changeant la législation sur l’étiquetage afin que celle-ci contienne l’information « pollen » dans la liste des ingrédients lorsque celui-ci en contient, et ce malgré les objections d'apiculteurs, qui considèrent que le pollen est un ingrédient intrinsèque de leur produit.

A savoir que 30 grammes de miel non raffiné contiennent approximativement : 20 types de vitamines, 18 types d’acides aminés et 16 minéraux, ainsi qu’une quantité importante d’antioxydants et de phytonutriments. Le miel non raffiné est une substance antibactérienne, antivirale et antifongique de premier ordre. C’est également un produit très nutritif. Il contient des quantités considérables de vitamines B2, B3, B5, B6 et C, ainsi que du magnésium, du potassium, du calcium, du sel, du soufre et du phosphate.

Pour l’instant, les consommateurs inquiets et désireux d’acheter du miel véritable peuvent acheter leur miel chez des apiculteurs et dans des épiceries bio. L’enquête de la FSN a révélé que le miel vendu dans ces petits commerces (hors enseigne nationale) ne contient que très peu, voire pas du tout de miel ultra-raffiné.